Edito d’Art Septembre 2018
Le Centre Culturel d’Uccle et votre journal ucclois le Wolvendael ont 60 ans !

60 ans! 6 décennies! Voilà un bel anniversaire. L’occasion d’un regard en arrière. D’un coup de chapeau et d’un immense merci aux édiles de notre bonne commune d’Uccle, le Bourgmestre De Keyser en tête et le Collège de l’époque, qui ont décidé d’y faire construire un bâtiment d’envergure, résolument moderne et ambitieux, entièrement dédié à la culture, ainsi qu’à leurs successeurs, qui ont eu à cœur de l’entretenir et de le faire évoluer au gré des nécessités.

L’architecte choisi pour créer votre Centre Culturel et Artistique d’Uccle était Léon Stynen, un anversois, alors Directeur de La Cambre, dans la ligne de Le Corbusier. Ce Centre fut le premier centre culturel créé en Belgique et en 1958, son inauguration fut un événement, auquel les corps constitués du pays furent conviés.

Il nous a semblé naturel et intéressant de consacrer une exposition à l’œuvre de Stynen, au bâtiment tel qu’il l’avait conçu, au mobilier et aux décors d’alors, à leur évolution au fil des ans, ainsi qu’à la « vie » et aux nombreux usages, parfois surprenants, de ce lieu, qui réveilleront des souvenirs pour les uns, seront des découvertes pour les autres. Cette première exposition sera inaugurée le jour anniversaire de l’ouverture du CCAU au public en 1958: le 4 octobre 2018. Seront aussi exposées toutes les couvertures du Wolvendael de 1958 à nos jours, votre journal ayant été créé à l’occasion de la naissance du CCAU, pour assurer la diffusion de sa programmation ainsi que les informations communales. Nous comptons sur votre présence dès 18h30.

Dès 20h, nous vous convions à assister à la première représentation de notre nouvelle saison des Universités Populaires du Théâtre : « 1830. Les événements du 25 août au…4 octobre ». Le 4 octobre 1830 est en effet la date à laquelle, suite à la révolution populaire contre la Maison Orange-Nassau qui dirigeait nos contrées, le Gouvernement Provisoire proclama l’indépendance de la Belgique. Nous ne pouvions rater ce clin d’œil à l’histoire. C’est donc à un double anniversaire que nous vous convions.

Cette lecture-spectacle montée par Jean-Claude Idée, basée sur des documents historiques, des communiqués quasi quotidiens, des discours de l’époque, vous fera vivre, quasi au jour le jour, la Révolution de 1830 et suivre l’action des citoyens et des van der Linden d’Hoogvorst, Mérode, Gendebien, de Potter, d’Oultremont, de Ligne, de Wellens, Bartels, Rouppe, de Brouckère, Rogier. Les principaux acteurs de ce mouvement d’émancipation et de révolte par rapport à la gouvernance du Roi Guillaume Ier des Pays-Bas, auxquels nous fûmes associés après la défaite napoléonienne de 1815. L’entrée est libre, comme toujours aux UPT. N’hésitez donc pas à vous inscrire pour le 4/10, à emmener des jeunes et à découvrir ces moments clés pour notre pays.

Mais nos activités reprennent dès fin septembre, dont, pour la 60e année, les Explorations du Monde et le Ciné-Club. Le 23/9 ce sera « Le sens de la fête» -cela tombe bien!- le film qui reçut le Prix spécial de la Critique aux USA au Colcoa Film Festival et de nombreuses nominations aux Césars, dont celle du meilleur acteur pour Jean-Pierre Bacri et celle du meilleur film.

Mi-octobre, le 16, nous vous proposons « Circus », un spectacle jouissif où les épatants Claude Semal et François Sikivie font revivre une autre révolution, celle de mai 68, reportages radios et télé à l’appui ! Le 11, la pièce « Moi, Dian Fossey », évoque la protection de la nature et Stéphanie Lanier incarne joliment la grande protectrice des gorilles, qui paya de sa vie son dévouement à cette cause.

60e saison ! Créer une saison, c’est toute une réflexion. C’est chercher à rassembler des créations artistiques, dans des genres variés, qui touchent, émeuvent, surprennent, réjouissent, intéressent ou émerveillent.
C’est chercher à tisser un lien entre les êtres par le partage d’émotions ou de réflexions.

C’est faire usage de ce cerveau si mystérieux et si généreux, si l’on veut bien le solliciter, lui donner matière à nous révéler à nous-mêmes. Ce merveilleux cerveau qui nous intrigue et nous fascine, épicentre de tous les ressentis et de l’imaginaire le plus fou, source de toute invention, ce cerveau à la fois universel et propre à chacun. A l’occasion des 60 ans du CCU, dans les semaines à venir, sera révélée l’œuvre que les artistes Chris Christoffels et José Roland lui consacrent.

La culture s’invente chaque jour, sous toutes ses formes.  Célébrons-la ensemble.

Jacqueline ROUSSEAUX
Présidente du CCU
 

Restez informé !

Pour recevoir notre newsletter:

Wolvendael Magazine

lire le magazine en ligne

LA SAISON
sep 2018 >
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
01 02
03 04 05 06 07 08 09
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
Saison 2018-2019

Notre saison 2018-2019 est en ligne!
>> Lire la suite